Patrimoine de Plouguin

L'église paroissiale

eglise par tournellec

 Cliché Jean-Yves Tournellec

L'église de Plouguin (XVIIème siècle) fut restaurée de 1867 à mai 1869 et édifiée sur les plans de Bigot, architecte. La première pierre fut bénite le 8 juillet 1867 par Allain Le Mestre, curé-doyen de Ploudalmézeau et ancien recteur de Plouguin de 1855 à 1861. Elle fut consacrée le 18 mai 1869 par René Sergent, Evêque de Quimper et de Léon.

L'édifice comprend une nef de cinq travées avec bas-côtés, un transept et un choeur à noues multiples du type Beaumanoir. L'autel du Rosaire date quant à lui du XVIIème siècle. L'église abrite les statues de saint Antoine de Padoue, saint Eloi, la Vierge Marie, la sainte Trinité, saint Hervé, saint Jacques de Compostelle, saint Pierre, saint Paul et sainte Anne.

Le clocher porte une flèche octogonale à crochets avec gables ajourés et pinacles à sa base. Trois cloches y logent : deux au premier palier (fondues en 1896 et 1921), une troisième au-dessus.

 

 

 

 

 

 

La chapelle de Loc-Majan

Cliché Paméla Roué

pamelaroue plouguin

Il s'agit d'un édifice en forme de croix datant du XVIIIème siècle (1771) avec une porte ouest remployée du XVème siècle. Le chevet, daté de 1771, porte un écu ancien avec trois chevrons, il est timbré d'un heaume martelé. La chapelle abrite les statues de saint Majan (en abbé), de la sainte Trinité, sainte Anne (fin XVIIème ou début XVIIIème siècle). A noter que saint Majan était le frère de sains Gouesnou (ou Goeznou). 

La chapelle Saint-Piric chapelle saint Herbot

(XVIIème siècle). Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire édifié dans le cimetière. La chapelle est dite aussi Saint-Pirric. La chapelle abrite les statues de saint Pirric (en ermite et tenant une coquille), saint Hervé et son loup ;

Les anciennes chapelles, aujourd'hui disparues

La chapelle Saint-Guénolé (située jadis à Lesven, avec armes en alliance Lesven et Gourio), la chapelle Notre-Dame de Pitié (fondée par les seigneurs de Kerozal), l'oratoire Saint-Ibiliau, la chapelle privée de Kerascoet (jadis dédiée à saint Pirric), la chapelle privée de Penarvan ;

La statue de Sainte Gwenn

Sainte Gwenn est représentée dans la vallée des saints, à Carnoët (Côte d'Armor). La sculpture monumentale - douze tonnes et quatre mètre de haut - en granit du pays a été réalisée par Patrice Leguen, de Santec, dont ce sera la sixième statue.

Sainte Gwenn (dite "teir bronn", "aux trois seins"), venue du pays de Galles, au Ve siècle, retrouvera alors, sur la colline de la Vallée des Saints, Saint Idy, l'un de ses frères et Saint Caudan, l'un de ses fils.

D'autres saints de sa tribu la rejoindront plus tard. Elle est en effet l'épouse de Saint Fragan (Ploufragan, Saint Frégant). Ses soeurs s'appellent Sainte Ninnoc et Sainte Nonne (Dirinon). Elle est aussi la mère de Sainte Gwénolé, de Saint Jacut et de Sainte Clervie. Et encore la tante de Saint Divy et de Saint Cado !

Quelle histoire incroyable pour cette tribu, enfants et petits enfants de Brychan, roi du pays de Galles, qui se retrouvera un jour réunie, après 15 siècles, dans la vallée des Saints.

En août, ce site de mémoire chrétienne accueillera neuf nouvelles sculptures monumentales, ce qui fera un total de 36 stautes.


Les croix et calvairescalvaire de kerozal

La croix de Kérinazou (1508) ;

Le calvaire de Kerozal (1625), restauré en 1935 (photo ci-contre) ;

La croix de Locmajan (XVème siècle) ;

D'autres croix ou vestiges de croix : la croix de Goueled-ar-C'hoat (Moyen Age), la croix de Kerénès (Haut Moyen Age), la croix Croas-Téo ou de Kerénès (Haut Moyen Age), la croix de Kergidonou (1557), la croix de Kernizan ou Croaz-Benniget (1896), la croix de Kertanguy (Moyen Age), la croix de Kervélé-Braz (1952), la croix de Lescreven, la croix de Meznavalan ou Croaz-ar-C'hor (Moyen Age), la croix de l'église de Plouguin (1894), la croix Croas-Ver (Moyen Age), la croix du presbytère de Plouguin et qui provient de Kervaric (Moyen Age), la croix de Prat-ar-Gwir (Haut Moyen Age), la croix de Toul-al-Lan (Moyen Age), la croix de Ty-Nevez ou Croas-Hir (XIXème siècle) ;

Les manoirs

Le manoir de Keroulidic (XVème siècle), propriété de la famille Le Baillif ;

Le manoir de Lesven. On y voit une statue en bois de saint Guénolé, ainsi qu'un tableau peint représentant saint Guénolé recevant le froc des mains de saint Corentin, en présence de son père Fracan (en armure de chevalier) et de sa mère Guen. On y trouve les armes en alliance Lesven et Gourio ;

L'ancien manoir de Kerberec (XVIème siècle) ;

Les fontaines

La fontaine Saint-Pirric.

Fontaine Saint Pirric reduite plouguin

A signaler aussi :menhir de lannoulouarn

Le menhir de Lannoulouarn (époque néolithique) photo ci-contre ;

La stèle de Balaren (âge de fer) ;

L'enceinte médiévale de Kerozal (XIème siècle) ;

L'enceinte médiévale de Kerozal (XIème siècle) ;

 

Les moulins et Plouguin, une vieille histoire...

 

plan parcellaire